Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

C'est arrivé un 26 Février ....

Publié le

1802

Victor Hugo nait à Besançon alors que le siècle avait 2 ans !




«Il y a toujours dans le bonheur, même des meilleures gens, un peu

d'insolence aimable qui défie les autres d'en faire autant.»


Victor Hugo - Tas de pierres



Voici quelques timbres représentant Victor Hugo aux différents âges de sa vie , sur fond d'une photo de Besançon

Victor Hugo, poéte ,  mais aussi un des précurseurs de la Construction Européenne,
il écrit en 1848


« Un jour viendra où vous toutes, nations du continent, vous constituerez la fraternité européenne

… Un jour viendra où l'on verra les États-Unis d'Amérique,
 les États-Unis d'Europe, placés l'un en face de l'autre,
se tendant la main par-dessus les mers. »



 Visionnaire , Victor Hugo envisage dès 1855, alors qu'il est en exil dans l'île anglo-normande de Guernesey,
 une monnaie unique européenne.
 Dans un discours rédigé pour l'anniversaire de la Révolution de 1848, le 24 février 1855, il écrit:


« Une monnaie continentale à double base métallique et fiduciaire, ayant pour point d'appui le capital Europe tout entier et pour moteur l'activité libre

de 200 millions d'hommes. »



Pour ce précurseur de la Construction Européeene

« le continent serait un peuple (…) plus de frontières, plus de douanes, plus d'octrois, le libre-échange. »

 
A ma fille Adèle



Tout enfant, tu dormais près de moi, rose et fraîche,
Comme un petit Jésus assoupi dans sa crèche ;
Ton pur sommeil était si calme et si charmant
Que tu n'entendais pas l'oiseau chanter dans l'ombre ;
Moi, pensif, j'aspirais toute la douceur sombre
Du mystérieux firmament.

Et j'écoutais voler sur ta tête les anges ;
Et je te regardais dormir ; et sur tes langes
J'effeuillais des jasmins et des oeillets sans bruit ;
Et je priais, veillant sur tes paupières closes ;
Et mes yeux se mouillaient de pleurs, songeant aux choses
Qui nous attendent dans la nuit.

Un jour mon tour viendra de dormir ; et ma couche,
Faite d'ombre, sera si morne et si farouche
Que je n'entendrai pas non plus chanter l'oiseau ;
Et la nuit sera noire ; alors, ô ma colombe,
Larmes, prière et fleurs, tu rendras à ma tombe
Ce que j'ai fait pour ton berceau
.


Voir les commentaires

La pie urbaine

Publié le


Dans le jardin
Les couleurs des fleurs
Font danser les papillons



C'est un haïku de Mimi du Sud, cela donne du baume au coeur
 car à Paris, après une belle journée hier ,
aujourd'hui le soleil tarde à se montrer.
Dans mon petit jardin, quelques fleurs timides  commencent à pointer leur nez :
primevères, bourgeon de lilas, repousse d'iris.


Par contre les pies urbaines sont très actives ...
J'ai longtemps cru à une boule de gui dans l'arbre, mais en observant leur manége,
 j'ai constaté le rituel de l'une d'entre elles :
Elle part de l'arbre , contourne la maison,  piaille  devant ma cuisine, fait son marché dans l'allée , les jardins et retourne  dans son arbre...


Petit à petit la touffe grossit.



Au sud  le chantier
Au nord la cueillette des brindilles
la pie fait son nid


A suivre .....


Voir les commentaires

C'est arrivé un 25 Février ...

Publié le

En 1841, naissait Pierre-Auguste Renoir  à Limoges, berceau historique de la porcelaine. 
 " l’artiste de la lumière du jour"


Autoportrait - 1876
Son père est tailleur de pierres et sa mère est couturière. Quand il a 3 ans la famille s’installe à Paris près du Louvre où son père l’emènera, enfant, voir les tableaux de maîtres.  A treize ans il aime déjà le dessin et entre comme apprenti chez un peintre en porcelaine et prend des cours de dessin. 
Sa façon de peindre sur plats et assiettes des fleurs et bouquets est rapide et efficace.
 
il décorera ensuite des éventails que l'on va retrouver
dans de nombreux tableaux
   
Par la suite il ira copier au Louvre les grands peintres et suivra le chemin talentueux qu’on lui connaît.

 Il peint rapidement , c'est une expression rapide d'un sentiment, d'une émotion , en plein air .... 
Les touches de lumière ne sont pas blanches mais se jouent dans les tons de bleu.

Il n'y a pas de noir, les tons foncés sont un mélange de bleu et brun


Du bleu dans le blanc
une impression d'insouciance
Du brun dans le bleu 


La poste Française lui rend hommage en 1991
avec ce superbe timbre 'la Balançoire '


 Renoir est le peintre des femmes, il excelle à rendre la nacre et l'or d'une peau.

A l'aise financièrement il voyage, sa touche s'assagit, c'est sa période "aigre".
Il revient à une peinture sensuelle avec la naissance de ses enfants.

Il peint les femmes dans des formes charnelles avec des bouches petites et charnues, aux lèvres souvent très rouges.

Il peint le bonheur de l'instant, simplement, sous un constant soleil, la joie d'exister.

C'est le peintre de le vie heureuse.

Musée d'Orsay. Le Bal au Moulin de la Galette, célèbre tableau de Auguste Renoir
 
Dimanche joyeux
On danse, on mange en plein air
Jeux de séduction 


Au premier plan sur la berge , on observe deux hommes et une femme qui sont debout, ils regardent le canotier qui semble venir les chercher pour faire une promenade en yole. On voit la seine et un canotier qui rame. Au deuxième plan, on observe des jolies maisons et la nature. Renoir cherche à montrer la beauté du paysage, la nature en particulier;l'eau et les herbes par les couleurs.

Jour ensoleillé
Le canot glisse sur l'eau
dans l'insouciance

Ses vingt dernières années, il trouvera le réconfort dans le travail. Il aura été l'impressionniste le plus admiré dans l'Europe entière.

« Ce dessin m’a pris cinq minutes, mais j’ai mis soixante ans pour y arriver »

Imperturbable, le vieux Maître affirma alors sans ambages à un médecin envoyé par des amis « J’aime mieux peindre que marcher »


En 1912 : Son état de santé s'aggrave, perclu de rhumatismes , ses doigst sont paralysés, mais il continue à peindre avec des bandelettes sur ses doigts .  
Malgré cela, son travail reste de grande qualité. 
 
La main de Renoir
peint sans répit le bonheur
au fil de ses jours 

Renoir décède à Cagnes-sur-Mer le  3 décembre 1919 .

On dénombre plus de 4000 toiles  réalisées en 60 ans ... 

 

Voir les commentaires

Carnaval est revenu

Publié le par Les merveilles du pays d'Alice


Carnaval est revenu
L'avez-vous vu ?
Il est passé dans la rue
Ni vu ni connu
Il porte un masque de carton
Et souffle dans un mirliton
Coiffé d'un chapeau biscornu
Mon p'tit bonhomme
À quoi joues-tu ?


    

Voir les commentaires

Au bal masqué

Publié le

 

Voir les commentaires

Haiku carnavalesque de CriCri

Publié le

Le Carnaval de Rio   par mon ami Christian.
Merci CriCri  pour cette jolie complicité poétique

 
Masques pailletés
Cachent de jolies beautés
et souriantes


Brésil en fête,
Déambulent cortéges,
Sambas endiablées...


Beignets sont dorés,
Abondance sont donné,
La joie des enfants


Les Brésiliennes,
Costumées de plumes d'or,
Chaude  la soirée...


Fanfare cuivré
Avance aux  pas cadensés,
La rue en folie...


Christian

 

Voir les commentaires

Carnaval de Binche 2009

Publié le par Le blog d'Alice au fil des jours

LE CARNAVAL DE BINCHE (Belgique) se déroule 
du 22 Février au 25 Février 2009
Mimi-TimbreBinche.jpg

Le carnaval de Binche est le plus célèbre de Belgique.
Chaque année, il attire de plus en plus de visiteurs étrangers (surtout de France), notamment grâce à sa reconnaissance, en 2003, par l'UNESCO
 comme faisant partie du patrimoine mondial en tant que
chef-d'œuvre du patrimoine oral et immatériel de l'humanité.

Les festivités se déroulent en deux parties :
le carnaval proprement dit et l'avant-carnaval, temps des « soumonces ».
Le carnaval commence 49 jours avant Pâques et les soumonces six semaines avant les trois « jours gras ».

Le carnaval « de type binchois » se célèbre dans toute la Région du Centre,
mais c'est à Binche qu'il demeure le plus codifié et le plus traditionnel.
Les personnages principaux en sont les Gilles, qui dansent au son des airs traditionnels du carnaval, sons qui sont joués par une petite fanfare composée de cuivres, de tambours (en général, on compte six tamboureurs par batterie) et d'une grosse caisse (parfois deux dans d'autres villes).
Contrairement à leurs homologues des villages environnants, les Gilles binchoisne sortent que le Mardi-Gras et doivent respecter certaines coutumes (ne pas se déplacer sans l'accompagnement d'au minimum un joueur de tambour, ne pas s'asseoir en public, ne jamais être saoul, être obligatoirement Binchois d'origine...).

****~~~~****~~~~****~~~~****~~~~****

carnaval2008.jpg
Les Gilles costumés sortent uniquement le dimanche gras
à Binche, après les privations du Carême.


1181095062_small.jpg

Belgique - Bloc carnavalesque: le masque de Gilles de Binche sur timbre
et d'autres déguisements qui se trouvent au Musée du Carnaval à Binche en Belgique.


 
Masques de carton cire*
la nuit des trouilles de nouilles
 rires, moqueries...

* correction apportée par mon amie Jaly (voir commentaire)


Voir les commentaires

Le bouquet de haïkus de la semaine (N°2)

Publié le par Les merveilles du pays d'Alice

  
Les Haïku de Mimi du Sud
Un commentaire écrit 
S'envole tout droit 
Dans le ciel rejoindre l'avion 
Un soir de carnaval 
Des confettis
Jusque dans mes draps

   
Voir tous ces masques
Tout de couleurs et joyeux
De ces gens heureux
Chat calin, affectueux
Soie de douceur 
Câline mon coeur
Cet hiver qui dure
Ce blanc et ce vent 
Et tout ce froid..

 

Les Haïku de  Claire, Carinne et Martine

Allez en haiku

Petite ombre au tableau

Oreille droite

Claire

Bel endroit désert

couvert d'une nappe blanche

à quand le beau temps

Carinne

Un coeur en symbole

Le quatorze  Février

Amoureux en fête

Martine

 




Les Haïku de Cri-Cri 

Des pies jacassent
De noir et de blanc volent,
A d'autres horizons..

Dès l'aube un cri,
Vétues de leurs apparats,
Deux pies picorent...
 
Branches dénudées,
Les pies cherchent pitances,
L'hiver est rude..

Doux coffret de soie

Mignardises chocolatées,

Valentine goûte....


Odéan de feu
Ciel s'embrase de pourpre,

Colore les nuages...   
Comme un brasier,
Ciel s'empourpre de rouge,
Féerie du ciel...


 
S'enflamme le ciel,
Comme un buisson ardent,
Couleurs démentielles..


           
Le Mimosa
Le Printemps s'habille,
De son plus bel habit d'or,
Coiffé de Grelots
 

L'hiver si élégant,
Se vêt de son grand manteau
Blanc d'hermine pur.
 




Bleu comme l'azur,

Coule au fond de yeux bleu,

Sourire de dieux...


Tous est en fête,

Corso aux milles fleurs d'or,

Serpente les rues..

 

Belle Venise,

Souveraine et masquée,

Amour frivole....


Cri-Cri
            

 

Voir les commentaires

Carnaval Bleu

Publié le

J'avais envie de bleu 
J'avais envie de rêver 
J'avais envie d'évasion

Je suis allée chez mon amie Kathia


Je connais bien son blog
c'est un monde merveilleux 
de poèmes et d'illustrations
un régal pour les yeux et l'esprit

J'ai trouvé le bleu , le rêve , l'évasion 

ICI

 


Carnaval

Venise pour le bal s'habille,

De paillettes tout étoilé,

Scintille, fourmille et babille

Le carnaval bariolé.

Théophile Gautier

Voir les commentaires

Passion chats

Publié le



Merci Mimi pour ce joli montage de timbres
une de mes passions


Mimi du Sud , c'est un blog de poésie, de photos, de chansons,
c'est le blog de mon amie du sud virtuelle
un enchantement des sens
C'est ICI

Voir les commentaires

1 2 3 > >>