Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Réflexion sur le haïku

Publié le par Au fil des jours

"Lorsqu'on est témoin d'une scène ou d'un événement que l'on estime intéressant de traduire en mots, si l'on veut que le lecteur ressente le même intérêt, il importe de ne recourir à aucune ornementation verbale, à aucune exagération, mais de simplement décrire la chose telle qu'on la voit"
Shiki (1866-1902)

"Il ne doit donc pas y avoir de mots superflus ou inutiles, d'emphases ou de métaphores; Il ne faut employer que peu d'adverbes, d'adjectifs, d'articles, de pronoms personnels ou de verbes; Les jeux de mots sont possibles, sans toutefois en abuser, et les rimes également.

Il faut être précis dans la concision, aller droit au but.
Le haïku doit être intuitif, à l'état brut, sans artifice intellectuel qui en compliquerait la compréhension. "

Dominique Chipot

 

http://www.dominiquechipot.fr/haikus/structure.html

 

 


 "Ce qui importe n'est pas tant le nombre de syllabes ou la composition court-long-court, mais le fait que le haïku puisse être lu à haute voix en un seul souffle.

J'ai beau les secouer

mes manches restent
couvertes de neige.
Sôseki

Le haïku doit se suffire à lui-même.
Il ne doit pas être accompagné de longs commentaires ou descriptifs qui faciliteraient sa compréhension."

Dominique Chipot



 


Voir les commentaires