Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

C'est arrivé un 26 Février ....

Publié le

1802

Victor Hugo nait à Besançon alors que le siècle avait 2 ans !




«Il y a toujours dans le bonheur, même des meilleures gens, un peu

d'insolence aimable qui défie les autres d'en faire autant.»


Victor Hugo - Tas de pierres



Voici quelques timbres représentant Victor Hugo aux différents âges de sa vie , sur fond d'une photo de Besançon

Victor Hugo, poéte ,  mais aussi un des précurseurs de la Construction Européenne,
il écrit en 1848


« Un jour viendra où vous toutes, nations du continent, vous constituerez la fraternité européenne

… Un jour viendra où l'on verra les États-Unis d'Amérique,
 les États-Unis d'Europe, placés l'un en face de l'autre,
se tendant la main par-dessus les mers. »



 Visionnaire , Victor Hugo envisage dès 1855, alors qu'il est en exil dans l'île anglo-normande de Guernesey,
 une monnaie unique européenne.
 Dans un discours rédigé pour l'anniversaire de la Révolution de 1848, le 24 février 1855, il écrit:


« Une monnaie continentale à double base métallique et fiduciaire, ayant pour point d'appui le capital Europe tout entier et pour moteur l'activité libre

de 200 millions d'hommes. »



Pour ce précurseur de la Construction Européeene

« le continent serait un peuple (…) plus de frontières, plus de douanes, plus d'octrois, le libre-échange. »

 
A ma fille Adèle



Tout enfant, tu dormais près de moi, rose et fraîche,
Comme un petit Jésus assoupi dans sa crèche ;
Ton pur sommeil était si calme et si charmant
Que tu n'entendais pas l'oiseau chanter dans l'ombre ;
Moi, pensif, j'aspirais toute la douceur sombre
Du mystérieux firmament.

Et j'écoutais voler sur ta tête les anges ;
Et je te regardais dormir ; et sur tes langes
J'effeuillais des jasmins et des oeillets sans bruit ;
Et je priais, veillant sur tes paupières closes ;
Et mes yeux se mouillaient de pleurs, songeant aux choses
Qui nous attendent dans la nuit.

Un jour mon tour viendra de dormir ; et ma couche,
Faite d'ombre, sera si morne et si farouche
Que je n'entendrai pas non plus chanter l'oiseau ;
Et la nuit sera noire ; alors, ô ma colombe,
Larmes, prière et fleurs, tu rendras à ma tombe
Ce que j'ai fait pour ton berceau
.


Commenter cet article
V
Un de mes écrivain et poète préféréUn précurseur!!!
Répondre
D
je me promène par-ci par-là sur ton blog, très sympa , j'aime particulièrement cette page sur victor Hugo.....je retourne me promener dans ton univers....à+
Répondre
C
Mars et giboullés,Premiers bourgeons vont éclorent,Primevaires sont là...Bises criri
Répondre
P
un grand poète, un grand écrivain qui n'a pas été bien gaté par la vie
Répondre
C
Joli mois de mars,Tu profiles ta douceur,Printemps fleurie...Quinze an déjà,Ont fête nos grands maman,Honneur  et chaleur...Cheveux blanc argent,Tendresse et sourire sont,Simplement bonheur....Bise à toi Commandant Alice lolcricri
Répondre