Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Renku : Parfum de café

Publié le par Au fil des jours

Un renku est un enchaînement de versets (3 lignes )/ distiques (2 lignes)

écrit par plusieurs haïjins
seul le 1er verset est un haïku libre avec kigo, les autres verset de 3 lignes  sont des tercets

La construction est  d'apparence sans lien logique, il n'en est rien car chaque chaînon  répond   au chaînon précédent  (un mot fait le lien sans le répéter)

 

Chaque mot (sauf article, préposition ..) est unqiue  

 

Le renku a de nombreuses règles que je ne peux détailler ici .

 

 

Le renku est comparable à un voyage, on voit devant et derrière soi...

 

Renku d'automne

 

un parfum de café

à la fenêtre du train

la brume se lève...                                   

Vincent Hoarau

 

dans la buée à l'envers

le nom de sa bien-aimée                         

Philippe Quinta

 

Quai de Chalonnes

suivre la berge moussue

chevalet au bras                                      

Marie-Alice

 

sur le seuil de la porte

le mélange des odeurs                              

Bikko

 

Du vieux mur cassé

un jasmin voluptueux

~ douceur de ta peau                               

Marie Jeanne SDM

 

brillant dans la voie lactée

le clin d'oeil d'un satellite                           

Yann

 

De l'autre côté

sur la plage par temps clair

la terre promise                                         

Françoise

 

la rosée garde la trace

d'une jeune amante aux pieds nus                   

Gérard 

 

Sur les bas-côtés

drapeaux et sifflets de joie

- les cyclistes filent                                          

Marie-Alice

 

à la fin de l'étape

zapper sur d'autres chaines                              

Bikko

 

Des ailes marines 

au milieu des embruns

- vent de fraîcheur                                            

Marie Jeanne SDM  

 

les volets une fois fermés,

le souffle de l'enfant                                        

Vincent Hoarau

 

la toux du clochard

s'élève jusqu'à la lune

~ un premier flocon                                         

Yann

 

près du sapin flamboyant

vin chaud - je me repose                                   

Françoise

 

à bout de branches

la forêt porte le couchant

- fuite d'un cul-blanc                                         

Gérard

 

deux yeux regardent la biche

couchée sur le flanc - en sang                            

Marie-Alice

 

étendue rougie ~

la horde pacifique

des coquelicots                                                 

Bikko 

 

sous le fer à repasser

le linge aux senteurs d'avril                                

Marie Jeanne SDM

 

pour eux le printemps

décore les terrains vagues

si mignonnement                                              

Vincent Hoarau

 

sous la feuille de murier

le papillon bleu s’étire                                        

Yann

 

tout sec désormais

il flotte dans son linceul

le gros patron                                                   

Françoise

 

dans l'attente le fossoyeur

s'entraîne à la pétanque                                    

Gérard 

 

A l'ombre des frênes

pousser le bouchon de bois

- gouttes de sueur                                           

Marie-Alice

 

frappent tapent des talons

les danseurs sur le parquet                               

Bikko

 

azur et chaux vive 

les notes d'un bouzouki

noyées dans l'ouzo                                           

Marie Jeanne SDM

 

en chaque journée d’ivresse

l’enfer de ton absence ~ là                              

Yann

 

retour de l'école

sa petite main prend la mienne

l'horizon sourit

Françoise

 

longtemps sa paume ridée

sur le vieux cuir de l'album       

Gérard 

 

la photo de noces

jaunie comme son chapeau.

~ la lune voilée

Marie-Alice

 

la fête des vendanges

et sa foule aux buvettes   

Bikko

 

début de soirée -

en attendant la cuvée

traînées rosâtres                                            

Marie Jeanne SDM

 

oh tintement solitaire

des clefs qu'on jette en rentrant                    

Vincent Hoarau

 

et dehors l'oiseau -

du ver de terre qu'il saisit

connait-il le goût?                                          

Françoise

 

en silence sous le vase

deux pétales de tulipes                                  

Gérard

 

trois brins de  muguet ~

soupçon de charme d'antan

sur le napperon                                              

Marie-Alice

   

le cheminot assoupi

un tricot brun sur la tête                              

Philippe Quinta

 

 

 

Commenter cet article

Claude-Alice 30/10/2013 09:03


Bonjour Marie-Alice, une expérience d'écriture que je découvre ici, juste te demander, si c'est écrit en direct le temps d'une soirée, ou sur plusieurs jours, en remaniant l'écriture qui est très
travaillée, l'ensemble impressionne, bravo pour cette participation ainsi qu'aux autres participants. Et merci de nous la transmettre  et nous parler du renku


bises


Claude-Alice

Au fil des jours 30/10/2013 22:18



Ce renku a été écrit sur plusieurs jours, l'odre des intervenants est fixé et on découvre pas à pas les versets et les consignes. Pour ma part, j'écrivais dans la journée  parfois sur 2
jours. On propose , si cela convient , on passe au suivant sinon on revoit sa copie at ainsi de suite .
Ce renku était encadré par "un Haiku par jour" où tu es inscrite , Vincent Hoarau et Philippe Quinta ont  créé  "un Renku sinon rien" , Le parfum de café est le 1er renku écrit , je
crois qu'ils en sont à 4 .. tu peux voir s'il y en a qui va démarrer et proposer ta participation si cela te tente .. c'est très intéressant et l'équipe est sympa.



Mamylilou 29/10/2013 19:02


Un renku qui me parle bien . L'exercice n'est pas aussi aisé que cela, par rapport aux règles à appliquer . L'aventure fastudieuse,  m'a dans un premier temps transmis la panique,
mais nous avons là, une bonne équipe et l'enchaînement  petit à petit devient plus aisé . Besoin de réflexion, car pas toujours aisé de répondre au tac au tac . Comme toi,si
 l'expérience est enrichissante, je ne sais pas si j'oserais la recommencer ! Mais encore là , j'apprécie ..


BS

Au fil des jours 29/10/2013 23:03



Ce renku date d'un an, une belle expérience de travail collectif.



Jaly 29/10/2013 18:24


Une découverte pour moi, j'admire les personnes qui ont une telle facilité d'écriture, c'est très beau, bonne soirée, bises, Jaly

Au fil des jours 29/10/2013 21:48



Pas si facile d'écrire, je m'y suis reprise plusieurs fois pour ces quelques lignes participatives ..



LADY MARIANNE 29/10/2013 18:15


encore de belles participations-
j'ai déposé hier mais je débute-
bonne fin de journée-

Au fil des jours 29/10/2013 21:56



C'est un poéme collectif (renku) qui se construit pas à pas, il faut avoir une bonne pratique du haïku pour participer à ce genre d'exercice mais j 'ai déjà répondu  sur cette question sur
tes commentaires de cet article , les as-tu lu ?



eliane 29/10/2013 15:30


du beau travail ...


bises


Eliane

Au fil des jours 29/10/2013 17:27



... collecttif. Merci Eliane