Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

La Fille au trèfle à quatre feuilles

Publié le par Au fil des jours

La Fille au trèfle à quatre feuilles
La Fille au trèfle à quatre feuilles

La Fille au trèfle à quatre feuilles, 1873, Winslow Homer, Detroit Institute of Arts.
Certes pour la Saint-Patrick nous avons 8 jours de retard, mais Winslow Homer peut se déguster chaque jour de l’année, et nous avions envie d’un tableau qui redonne de la sérénité et apporte peut-être un peu de chance pour plus d’insouciance dans l’actualité.
Winslow Homer (1836-1910) était en 1873 de retour aux États-Unis depuis 3 ans. Il avait couvert comme illustrateur la guerre de Sécession puis était venu séjourner en France. Là il a fréquenté Barbizon (la « bande à Millet ») alors que les futurs impressionnistes se retrouvaient plutôt à Chailly.
Ces derniers l’ont cependant influencé en éclaircissant sa palette. Sur le fond Homer est resté réaliste et naturaliste. À l’époque de notre tableau, on sent encore l’influence de Millet (1814-1875) et Courbet (1819-1877). Il va bientôt renouer avec l’immensité de la nature américaine et nous gratifier de paysages de montagnes et de marines éblouissants,. Il reviendra pour un temps en 1881-82 au charme de la campagne en Angleterre comme au temps de ce tableau plein de douceur.

Dim 36,2 × 51,8 cm

Voir les commentaires

Fleurs - Ploc N°59 juin 2015

Publié le par Au fil des jours

Revue du Haïku N° 59 - Juin 2015
thème "Fleurs"

haïkus

Retour nocturne –
jouxtant les champs de colza
l'odeur d'épandage
.
.
.
Douceur matinale –
un vent léger décoiffe
la jeune pivoine
.
.
.
Ciel de cendre –
pour l'amie qui s'en va
un brin de lilas


.

Senryus :

Jardin de curé –
il s'incline avec grâce
le cerisier pleureur
.
.
.
Viens –
allons voir les cerisiers
la floraison est si courte !

Voir les commentaires

Réflexion sur le haïku

Publié le par Au fil des jours

"Lorsqu'on est témoin d'une scène ou d'un événement que l'on estime intéressant de traduire en mots, si l'on veut que le lecteur ressente le même intérêt, il importe de ne recourir à aucune ornementation verbale, à aucune exagération, mais de simplement décrire la chose telle qu'on la voit"
Shiki (1866-1902)

"Il ne doit donc pas y avoir de mots superflus ou inutiles, d'emphases ou de métaphores; Il ne faut employer que peu d'adverbes, d'adjectifs, d'articles, de pronoms personnels ou de verbes; Les jeux de mots sont possibles, sans toutefois en abuser, et les rimes également.

Il faut être précis dans la concision, aller droit au but.
Le haïku doit être intuitif, à l'état brut, sans artifice intellectuel qui en compliquerait la compréhension. "

Dominique Chipot

 

http://www.dominiquechipot.fr/haikus/structure.html

 

 


 "Ce qui importe n'est pas tant le nombre de syllabes ou la composition court-long-court, mais le fait que le haïku puisse être lu à haute voix en un seul souffle.

J'ai beau les secouer

mes manches restent
couvertes de neige.
Sôseki

Le haïku doit se suffire à lui-même.
Il ne doit pas être accompagné de longs commentaires ou descriptifs qui faciliteraient sa compréhension."

Dominique Chipot



 


Voir les commentaires

Brumes et brouillard (Haïku Canada Review)

Publié le par Au fil des jours

Mistral et tramontane
se battent pour une place
au soleil d'é

Marie-Alice Maire




C'est un haïku écrit un jour de grand vent au Rayol, fin août 2014 et proposé pour le thème "Brumes et brouillard" de Micheline Beaudry
Il figure dans les pages françaises de Haiku Canada Review vol.8, octobre 2014, no 2,

Voir les commentaires

Kukaï de Paris , 4 octobre 2014

Publié le par Au fil des jours

Bain de lumière -
l'envol d'un cygne détourne
les golfeurs

M-A Maire

Kukaï de Paris du 4 octobre , 3 voix

Voir les commentaires

Kukaï de Paris , 13 septembre 2014

Publié le par Au fil des jours

Matin brumeux –
le bus scolaire ramasse
les feuilles en tas

1 voix

Voir les commentaires

6th Indian Kukai - "Cloud", july 2014

Publié le par Au fil des jours

Entry no. 29, 4 points

a stormy sky

for my wedding...

tear on my cheek

 

 

ciel orageux

pour mon mariage...

larme sur ma joue

 

 

Marie-Alice MAIRE

Rungis, France

(1,1,0)

Voir les commentaires

Le Coucou du HaiKu continue sur Facebook

Publié le par Au fil des jours

Chers amis,

C'est un crève-cœur d'arrêter la gestion du Coucou du haïku sur mon blog ... mais la nouvelle version OB est ingérable ... je n'ai hélas pas le courage ni le temps de m'investir dans un autre choix de plateforme , j'ai donc pris la décision de continuer sur Facebook ...


La communauté du Coucou du HaÏku créée il y a 4 ans sera géré à partir de vendredi 12 septembre sur le groupe Facebook :

Le Coucou du Haïku


Thème de vendredi 12 septembre : noix , noisette

Inscrivez vous au groupe et publiez vos Haïkus sur la page du groupe ...


Le Coucou du HaiKu continue sur Facebook

Voir les commentaires

Le thème a été suivi également sur facebook , voici quelques haïkus De la

Publié le par Au fil des jours

Le thème a été suivi également sur facebook ,

voici quelques haïkus

De la barbarie

que reviennent figues et orgues

voici l'automne

Françoise Lonquety

*

rien de barbare

dans la rondeur mauve

de la figue

Fran NUDA

*

dans le sable chaud

les figuiers de Barbarie

dardent leurs pointes

Eliane Fournier ..


ballon tombé

dans les raquettes de cactus

- prendre des gants

Eliane Fournier

*

un peu de douceur

dans ce monde piquant...

la figue de Barbarie

Maria Lizmer (un de mes pseudos )

Le thème a été suivi également sur facebook , voici quelques haïkus De la

Voir les commentaires

Figue de Barbarie

Publié le par Au fil des jours

Figue de Barbarie

Thème du Coucou du vendredi 5 septembre

Figue de Barbarie

Balade  exotique -

juste à dévorer des yeux

figues de Barbarie

 

 

 

à portée de main
une  figue  rutilante
mûre à point ... Aie !

 

 

Marie-Alice

 

 

#photo-haiku du coucou

Figue de Barbarie

Voir les commentaires

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 > >>