Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Articles avec #bibliotheque haiku tag

"Le trou de la chaussette "

Publié le par Au fil des jours

 "Le trou de la chaussette "

de Dominique Chipot

livre-le-trou-chaussette.jpg

Livre offert par mon amie  Liliane  pour mon anniversaire 

 

Un livre de tercets et haïkus qui se déguste  à petite dose .. une merveille de simplicité et de mots qui vous touchent à tous les coups et ravivent des souvenirs ... je m'y suis glissée avec délice ... 

 

 

 

Quelques mots sur l'auteur et le livre :

Rédacteur du mensuel Ploc¡ la lettre du haïku, Dominique Chipot vulgarise le haïku et expose des photo-haïkus depuis plus de dix ans. Auteur d’anthologies, de guides d’écriture ou d’essais, le trou de la chaussette est son 15ème ouvrage.

 

"Les photographies ont été prises au fil de mes déambulations. Elles esquissent ma quête du détail, insolite ou graphique, dans la vie quotidienne. En un sens, elles peuvent être lues (ne parle-t-on pas de langage photographique ?) comme des haïkus.

Les haïkus fixent des moments éphémères riches d’émotions ou de sensations plus souvent évoquées qu’énoncées. Il m’arrive parfois d’exprimer une idée, franchissant alors les frontières du haïku pour atteindre l’univers du tercet. Deux genres que le lecteur pourra répertorier à sa guise.

Une troisième voie est tracée en associant un haïku à chaque image, cherchant à créer ainsi un subtil effet de miroir.

L’ensemble constitue, quel que soit le cheminement choisi, la chronique d’une vie ordinaire. Rien de plus. Rien de moins. " (Dominique Chipot)

 

  Exemples de haïkus

 

 

A la fenêtre du bureau

le pommier

m'enseigne les saisons

 

 

l'orage en suspens,

seul le vent dans les arbres

s'agite encore


 

Dominique Chipot

"le trou de la chaussette"

 

livre-le-trou chaussette


 

 

 

 

 

 

 


Voir les commentaires

Coup de cœur pour un haïku d'automne

Publié le par Au fil des jours

 

Cet automne-ci

pourquoi donc dois-je vieillir ?

oiseau dans les nuages  

 

Bashô

 

Voir les commentaires

Haïga ... peindre en poésie

Publié le par Au fil des jours

 

 

Une sélection de haïku illustrés par ION CODRESCU, auteur de l'anthologie “HAÏGA Peindre en poésie”  aux Editions de l’Association Francophone de Haïku (AFH).

Cette anthologie bilingue (français/anglais) illustre cent poèmes Haïku appartenant à cent poètes de 15 pays différents : France, Suisse, Belgique, Pays-Bas, Allemagne, Pologne, Roumanie, Bulgarie, Italie, Lettonie, Suède, République de Moldavie, Japon, Canada et Etats-Unis.

 

Chaque haïku est une tranche de vie instantanée, exprimée avec des mots concrets, sans jugement où perce l'émotion  à partager entre son auteur et le lecteur.

 

Pour reprendre les mots de Francis Tugayé dans son Atelier de haïku & dérivés

 

Le haïku, l'art de suggérer

l'instant fugitif, la retenue,

le non-dit, l'implicite


 


Voir les commentaires

Le haïku en herbe

Publié le par Les merveilles du pays d'Alice

IsabelAsundo_leHaikuenherbe.jpg

Le haïku en herbe  

 

Par isabel Asúnsolo, administratrice de l'Association francophone du haïku

illustré par Jessica Tremblay

 

Ce livre à la présentation agréable et ludique propose :

activités et conseils pratiques pour écrire et faire écrire notre poème préféré...

 

Comment écrire un haïku en milieu scolaire ?

 

Comment écrire un haïku tout court ?

 

Qu'est-ce qu'un bon haïku ?

 

Un guide pratique, utile aux jeunes .. et moins jeunes pour éviter les écueils du débutant et

partir dans cette voie d'éciture sur de bonnes bases ..

 

 C'est dit avec légèreté et efficacité en évitant l'écueil des articles de fond trop érudits et souvent ennuyeux .

 

On y trouve des exemples bien choisis d'auteurs connus et moins connus, écits en atelier d'écriture ou non ..

 

bruit de calvacade

dans les couloirs du collège

la Joconde regarde

Lucas , élève de 5eme

Voir les commentaires

Au salon du livre 2012, le Japon à l'honneur

Publié le par Les merveilles du pays d'Alice

e7b9102d067a5e2aa18637696e61a4a2.gif

 Invité d'honneur : le Japon

 

J'en reviens ... fort impressionnée par le nombre de stands, de livres et d'éditeurs de livres ..

 

 

 Sur le stand (B51) des éditions L'iroli, j'ai rencontré et discuté avec


Danièle Duteil, Thierry Cazals, Isabel Asunsolo, Eric Hellal 

 

qui dédicaçaient leurs livres .  

 

En voici deux que j'ai acheté :

 

3feuillessurlatreille.jpg

 


Editions L'iroli, mars 2012

"Trois poètes du haïku francophone nous offrent leurs accents, leurs parfums mêlés, la fine observation de leurs continents naturels... Un même souffle humain universel traverse ces textes".

lune gibbeuse 
l'éclat du chêne nu 
elle et moi voyeuses
Janick Belleau

plage érodée 
en haut de la falaise un pin 
au bord du vide
Danièle Duteil

tourbillon de vent 
la citronnelle m’enveloppe 
de son parfum
Monique Mérabet

 

Larumeurducoffreàjouets

 

La rumeur des coffres à jouets

 

Editions L'iroli - Anthologie trilingue -


88 auteurs du monde du Haïku contemporain et classique nous livrent leurs meilleures observations de l’enfant dans ses activités quotidiennes : sa concentration lorsqu’il joue, son mouvement dans l’instant présent, sa sérieuse insouciance... Observations qui font naître un dialogue entre l’auteur et le lecteur.

 

soleil de mai

roue contre roue papotent

poussette et fauteuil

Vincent Hoarau

 

jusqu'à quand

la rumeur du coffre à jouets ?

- mercredi d'automne

Isabel Asunsolo

 

bille et carte à jouer

dans la trousse d'écolier

- prêt pour la rentrer

Maria Battais

 

 

Salonlivre

 

 

  

Voir les commentaires

Haïku de la mer par Santoka

Publié le par Les merveilles du pays d'Alice

 

20090905 177les-vaguesPour illustrer cette très belle photo de Mamylilou

je vous propose quelques haïku de Santoka, moine et poéte japonais (1880-1940).

Moine zen, vagabond,  il rédige au bord du chemin les haiku nés de ses contemplations.  

Ses haïku sont écrits  dans une forme totalement libre, inspirée par Seisensui, ardent défenseur du haïku moderne : ni versification en 5-7-5, ni mot de saison. 

Le "je" est  souvent présent, contrairement au style classique.

Il se dégage des haïkus de Santoka une évidence poétique et une fraîcheur extraordinaire.

 

 

Le cœur libre
les vagues furieuses
s’approchent se retirent

 

Me voici,
là où le bleu de la mer
est sans limite

 

 

Toute la journée
Sans un mot
Le bruit des vagues

 

 

Le bruit incessant des vagues
Ma vieille maison natale
Si loin


   Santoka  

 

 

 

"Tout ce qui n'est pas réellement présent dans le coeur ne relève pas du haiku".

Santoka  

 

 

Voir les commentaires

Rose trémière

Publié le par Les merveilles du pays d'Alice

Haiku-RoseTremiere-Basho

Sur une photo offerte par Annie , un haïku célèbre que j'ai mis en forme

 

Voir les commentaires

Les oies sauvages (Issa)

Publié le par Les merveilles du pays d'Alice

   

Oiesoucanes.gif

 

Oie, oie sauvage

 

Tu l'as fait à quel âge

 

Ton premier voyage?

 

 

Issa (1763-1827)


(la traduction du haïku japonais ne respecte pas le 5-7-5)

Voir les commentaires

Les 99 Haïku de Ryokan

Publié le par Les merveilles du pays d'Alice

  RYOKAN.jpg

Traduit du japonais par Joan Titus-Carmel


 Le livre  mérite un double éloge :   celui de Ryokan ,  moine zen du 18eme siècle, véritable figure légendaire du Japon qui a su concilier sa vie d'ermite zen et ses talents de poéte  et du traducteur Joan Titus-Carmel qui a restitué l'œuvre unique (pas un choix hétéroclite) de Ryokan où chaque poème nous invite à saisir un Tout, mais dans le « peu-apparent » . Il  a évité l’écueil de la paraphrase de  dire plus que le poème., et chose rare il a mis un point d'honneur à garder le comptage des syllabes (5-7-5)(à quelques exception près), l'ordre des trois vers, les effets d'onomatopées et d'allitérations avec des pointes d'humour .


Tous les haïku  (pour les puristes "Haïku" est invariable , ne prend pas de s au pluriel)  , mais tout le monde, ou presque   présentés sont issus de petits riens de la vie de tous les jours d'un moine  (bon, c'est vrai c'est loin de notre quotidien .. mais on peut facilement transposer dans notre vie d'occcidentaux urbains soucieux de la nature) 


En  voici un du recueil


Coquelicot-RYoKAn.jpg 
     La disposition est d’une très grande élégance, choisie pour montrer le poème : chaque texte, en japonais, en ligne verticale à gauche, la transcription « romaji » qui permet, pour ceux qui connaissent le japonais (hélas je n'ai pas cette sciencce , mais j'apprécie la calligraphie ), de lire les sons, en haut de page, la traduction en bas.

Le centre de la page est vide et blanc.
     Dans ce silence, la transmutation a lieu, par la méditation du lecteur.


  en voici un autre de Ryokan très célèbre  (la traduction est un peu longue 5-7-6, mais quelle est belle !)


Le voleur parti

n'a oublié qu'une chose -

la lune à la fenêtre


 


Ce livre, je l'ai lu et je le relis par petite gorgée .. à dose homéopathique ...

avec deux  autres  cités par Fabienne 

'Les haïkus" de Henri Brunel    ici

et "les 111 Haïku de Bashô"   la



Un haïku (prononcez A-I-Kou) est un poéme court  traditionnellement composé de 17 syllabes reparties sur trois lignes  (5-7-5 syllabes) pour  immortaliser la nature qui l'entoure, un sentiment qui l'envahit ou encore un souvenir qui lui est cher.

Le haïku est écrit avec des mots simples, justes, concrets sans métaphore.
  Le haiku doit toujours comporter un KIGO (ou "mot de saison"): une fleur, un animal, un astre, un fruit,  une saison, un insecte, un mois, un evénement "temporel" ...) 

Voir les commentaires

"Le coucou du haïku" (Paul Bergèse)

Publié le par Le blog d'Alice au fil des jours

    PBergese-papillons

 Gravure  originale signée 4/5 de Titi Bergèse (fille de Paul Bergèse )

avec haïku manuscrit de Paul Bergèse 

 

Des papillons blancs

ont envahi le buisson.

Fleurs de seringa.

 

Je suis sous le charme de ce petit recueil de poèmes de Paul Bergèse illsustré.

PBergese-lecousouduhaiku    

 

Il me touche beaucoup par ses mots simples, poétiques sur des moments de la vie courante .

et plus encore parcqu'offert pour la Fête des mères par ma fille Séverine

qui connaît bien mes goûts pour ce style de poésie.

 

 

Le livre m'est dédicacé

"ces petits riens de chaque jour qui font parfois quelque chose au coeur "

 

Le haïku se lit
comme on boit
son café.
Une gorgée,
pas plus,
et puis l’on pense.
Paul Bergèse - Le coucou du haïku


Pour la Fête des mères, Séverine avait réalisé mon gateau préféré :
 
FdM2010-Fraisier.jpg
Un fraisier  ... un délice !
Merci Séverine  !

Un coup de fil et un autre cadeau surprise (mascara, crème lissage et sac de plage ) de Jessica,
 
une superbe orchidée Dendrobium de la part de mon mari 
FdM2010-Orchidéeetmoi-02
 

Voir les commentaires